• Je n'aime pas me regarder à la télé
  • Spéciale dernière
  • 27 novembre 1999
  • Bruno Lecoq

Invitée ce soir de « Tapis Rouge » sur France 2, Carole Fredericks se prépare à affronter sa première scène parisienne. Actuellement en pleine répétition et déjà sous l’emprise du trac, elle s’est confiée à S.D.

On vous retrouvera du 2 au 11 décembre prochain à l’auditorium de Saint Germain des Près. Dans quel état d’esprit êtes vous à quelques jours de ce rendez-vous ?

Je suis très excitée et, comme toujours, j’ai le trac... Encore plus cette fois-ci parce que c’est le premier spectacle que je présente seule à Paris et que j’y vais avec mon nouveau répertoire... Cela fait beaucoup d’émotion en perspective.

Chanter à Paris en tant que tête d’affiche, était-ce un rêve ?

C’est un rêve éveillé puisque c’est quelque chose qui m’arrive. Et puis ce sera tout un fait un rêve si les gens qui m’aiment bien viennent me voir ! J’espère qu’ils vont être nombreux pour s’éclater avec nous et qu’ils repartiront heureux, comme je peux l’être, moi aussi, lorsque je chante.

Qu’avez-vous mis au programme de ce spectacle ?

Je vais chanter les dix chansons de mon dernier album « Couleurs et Parfums », il y aura aussi quelques chansons de mon précédent album et peut-être deux ou trois « rythm and blues », puisque cette musique a bercé toute ma vie. Enfin, j’y chanterai un petit gospel. Il y aura aussi quelques guest stars mais je peux pas vous donner des noms : ce sera la surprise ! J’aurai avec moi quatre musiciens remarquables et deux anges pour les chœurs.

Vous serez ce soir l’invitée de « Tapis Rouge » sur France 2 : vous regarderez-vous ?

Non, je ne veux jamais me regarder. Je suis tellement critique envers moi que je ne vois que mes défauts ! Il m’arrive cependant de visionner les émissions quelques mois plus tard. Mais, même si l’on me dit que c’est bien, même si je le pense moi aussi, cela me rend toujours malheureuse... Il y a toujours quelque chose qui ne va pas.

Que pensez-vous du comité qui s’est crée pour réclamer l’instauration de quotas en faveur des Noirs dans les programmes télé ?

Même si personnellement on me voit beaucoup, nous ne sommes pas nombreux. Il y a beaucoup de Noirs en France et dans les pays francophones et très franchement nous ne sommes pas très bien représentés. Les Asiatiques non plus d’ailleurs. Mais en ce qui concerne les quotas dont on parle, je ne sais pas. Je pense que ce serait une meilleure chose si cela se faisait de bon cœur... Il ne faut pas forcer les gens.

Avez-vous prévu de partir en tournée ?

Oui, je partirai d’abord en janvier avec la tournée des Restos du Cœur et à partir du 15 février je pars seule.

D’autres projets en dehors de cette scène parisienne ?

Pour le moment, je me concentre sur mon spectacle et la promotion de mon album « Couleurs et Parfums » dont on vient se sortir un single « Respire ». J’ai aussi enregistré un duo avec Lââm pour les enfants des quartiers difficiles mais je ne sais pas quand il va sortir.

Test.